06 septembre 2005

Ciel, mon mari!

Un soir de mai, tard. Je vis encore dans l'appart de C et c'est le jour de la fête des voisins, le mairie de Paris a baptisé ça "immeuble en fête", je crois. Bref. Il fait nuit et je lis Si c'est un homme de Primo Levi.

Tout d'un coup, de l'autre côté du mur, une série de bruits sans équivoque. Un homme, une femme, et ça dure... pas si longtemps que ça en fait? ah, mais ça n'était qu'un répit, cinq minutes après, c'est reparti. Soudain, affolement: "allô, chéri? ah, tu rentres déjà?", sur fond de remue-ménage de draps et de renfilage de caleçon. "Mais non, on a le temps, il est pas encore en bas!" Portes qui claquent, cavalcade dans les étages...

La clé qui tourne dans la serrure, la femme qui baille, "tu rentres tôt, finalement", voix d'homme, "ça va, je t'ai pas réveillée tout à l'heure", elle, "non, non, je lisais..."

Si c'est un homme...?

Posté par mandybrown à 15:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Ciel, mon mari!

    ffaaaer

    sae hyr furet ernoon darmuonn

    Posté par kuhy, 17 juin 2006 à 12:17 | | Répondre
Nouveau commentaire