21 avril 2005

"Paris est une ville de vieilles dames seules"

"Paris est une ville de vieilles dames seules". Dixit Annette Ciattoni, remarquable prof de Géo, que dis-je la meilleure.

Et bien, il suffit de prendre le bus en milieu d'après-midi pour saisir tout l'à-propos de cette formule à l'emporte-pièce. Certes, il y a bien quelques vieux messieurs, mais la capitale est surtout encombrée de leurs veuves. Toujours pressées, râleuses, vindicatives, parfumées à la naphtaline. Plus il en descend du bus, plus il en monte, on se croirait dans une version "Senior cité" du Métropolis de Fritz Lang.

En face de moi, un gosse dans une poussette, les doigts et le visage maculés de chocolat. Il me fixe d'un air de reproche. Je tente un sourire. Maintenant il me vrille un authentique regard de haine.

Un vieux me met une main au cul. Je lui écrase aussi sec les métatarses. Non mais!

A côté, une chinoise de Hong Kong qui sent la chèvre mal tenue lit un trash magazine de chez elle (£1.5/3€ - et plein de stars locales plus ou moins nues, plus ou moins bourrées, plus ou moins en train de faire n'importe quoi avec n'importe qui), pendant que sa fille, petit coeur de 6-8 ans tout de rouge vêtu essaie désespérément d'attirer son attention. Finalement, elle entreprend de se distraire en faisant des bulles de savon dans son coin.

Une touche de poésie dans une monde de vieux qui puent.

Posté par mandybrown à 21:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur "Paris est une ville de vieilles dames seules"

Nouveau commentaire